La journée des femmes, c’est aujourd’hui

Officiellement dédiée à la lutte pour les droits des femmes, la journée du 8 mars est souvent détournée à des fins mercantiles… en général très sexistes.

Chaque 8 mars, en France officiellement depuis 1982, nous célébrons la Journée internationale de lutte pour les droits des femmes. En théorie.

Dans la pratique, par flemme, ignorance ou mauvaise volonté, beaucoup parlent de « journée des femmes », voire de « fête de la femme ». Avec, dans son sillage, les sempiternelles opérations marketing de type « un kir royal offert pour Madame » ou « un vernis à ongles acheté, le deuxième gratuit ». Rose, évidemment, le vernis.

Pourtant, comme le souligne le Haut-Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEFH), cette journée a été créée « dans une perspective militante. […] Le 8 mars n’est ni la Saint-Valentin, ni la fête des Mères ».

 

 

Non, la SNCF n’a pas distribué de « chocolats » aux femmes dans les TGV

La direction de la SNCF a publié un communiqué ce jeudi après-midi, pour démentir une information donnée dans un média en ligne : « La SNCF n’a jamais distribué de « chocolats » à ses clientes TGV à l’occasion de la journée des droits de la femme contrairement à ce que pourrait laisser entendre un article de presse publié en ligne et certaines expressions sur les réseaux sociaux. Les actions menées par SNCF tournent toutes autour de l’égalité des droits, de l’égalité des parcours professionnels et de la lutte contre le sexisme et le harcèlement », peut-on lire. « Si une telle opération a pu être évoquée au sein d’une équipe locale d’agents de l’entreprise, elle n’a fort heureusement, jamais été mise en œuvre », précise la SNCF.

Journée des droits des femmes : en Espagne, une « grève générale » de femmes

De l’autre côté des Pyrénées, un mouvement sans précédent dans le pays a émergé : une grève générale « féministe » se tient pour cette journée du 8 mars : nombre de femmes ne se sont pas rendu à leur travail, avec des piquets de grève devant de grands magasins, des manifestations dans les rues, une grève du métro et des trains… Les deux principaux syndicats espagnols ont appelé à un arrêt de travail de deux heures, observé selon leurs estimations par 5,3 millions de femmes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s