Les réclames d’antan

1116104551Un délice à regarder et écouter.
Les bonnes « réclames » d’antan.. diffusées pendant l’entracte entre le « documentaire », les « infos du monde » et…le film !

369cbc88Parcourir la presse ancienne réserve des surprises et quelques sourires aux lecteurs assidus. S’arrêter sur les réclames, ces publicités d’un autre temps. Au delà du plaisir, les réclames permettent d’observer non seulement les évolutions des modes de vie mais aussi celles du langage publicitaire.

Recevant leurs premiers statuts au XIIIe siècle et placés sous la juridiction du prévôt des marchands et des échevins, les crieurs, nés du besoin de faire crier les avis d’intérêt particulier, apportent à la couronne un confortable revenu, assurent notamment la publicité et le contrôle des taverniers, mais encore l’annonce des décès et bientôt le commerce d’objets mortuaires.
5jgltz1oPour débiter leurs denrées et marchandises, les marchands parisiens du XIIIe siècle n’avaient point les ressources de notre époque : n’ayant ni journaux, ni affiches, ni écriteaux pour faire connaître ce qu’ils avaient à vendre, et les nouveautés qui venaient de leur arriver, ils ne possédaient qu’un seul moyen de publicité…fleche-animee-vers-le-bas

LES_RECLAMES_D’ANTAN

8ltgeganMerci à PhL
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s