L’escargot de Bourgogne en perte de vitesse

Par défaut

1Ramassés en Europe de l’Est pour un coût très bas, les «gros-blanc» dégustés en France pourraient se faire rares. 600 emplois sont en jeu.

La plupart des escargots cuisinés par les conserveries françaises proviennent d’Europe centrale et de l’Est.

C’est une nouvelle qui risque d’émouvoir les Français adeptes des « gros-blanc » : en cet été 2014, l’escargot de Bourgogne, cet emblème de notre gastronomie made in France, est en péril.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s