On ne plaisante pas avec le protocole royal

Le Président n’a pas tout à fait respecté le protocole anglais lorsqu’il a accueilli la reine Elizabeth II à Paris.

Quand la reine d’Angleterre est dans les parages, mieux vaut avoir bien révisé le protocole. Depuis l’arrivée d’Elizabeth II en France jeudi 5 juin pour le 70e anniversaire du Débarquement, François Hollande a déjà commis quelques impairs, comme d’autres chefs d’État avant lui.

On ne touche pas la reine

Lorsque la reine est arrivée, François Hollande lui a tendu la main pour la saluer, ont rapporté plusieurs médias. Or, le protocole veut qu’on ne touche pas Sa Majesté tant que ce n’est pas elle qui tend la main.

François Hollande n’est pas le seul à avoir commis ce type d’impair. En 1972, Georges Pompidou avait fait une « gaffe diplomatique » en donnant le bras à la reine pour l’aider à monter les marches de l’Elysée.

On ne s’assoit pas en premier dans la voiture

François Hollande a fait une autre erreur : il s’est assis en premier dans la voiture.

La voiture est décidément une source d’embarras : François Hollande a dû renoncer à son idée de partager son habituelle Citroën DS5 avec la reine, car le plafond du véhicule risquait d’être trop bas pour le chapeau royal. C’est ainsi que le choix s’est finalement porté sur une Renault Velsatis.

On reste calme

Ce vendredi, la famille royale est invitée au déjeuner des chefs d’État au château de Bénouville, près de Bayeux. Les grands de ce monde devront bien se tenir : Elizabeth II n’aime pas la démesure. En 2009, lors du G20 à Londres, Silvio Berlusconi s’était fait houspiller par la reine en personne parce qu’il parlait trop fort lors de la traditionnelle « photo de famille ».

Mais Barack Obama détient à ce jour la palme de la gaffe, pour avoir lancé un toast au cours d’un dîner officiel alors que l’orchestre jouait l’hymne anglais. Un moment (très) gênant.

Décryptage / Décription

Barack Obama suffered an awkward moment during a banquet at Buckingham Palace when he broke royal protocol by speaking over the national anthem.

The US President had just begun proposing a toast to the Queen when the orchestra accidentally struck up God Save The Queen.

However, rather than pause and continue the speech after the music had stopped, Mr Obama pressed on only to be rebuffed when he raised his glass to the monarch.

The Queen did not seem to take offence at the mishap and appeared to stifle an embarrassed smile.

Protocol demands that people stand to attention when the national anthem is played.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s